Pourquoi choisir de poser son parquet en chevrons ou à bâtons rompus ?

choisir son parquet rénovations lamblin

Le parquet est un élément fort de l’aménagement de nos intérieurs et il est possible de le rendre plus original encore en changeant la façon de le poser. En effet, pourquoi ne pas abandonner la pose droite (à l’anglaise) pour opter pour une pose en chevrons ou à bâtons rompus. Découvrons-en les principes et l’originalité de ces différentes poses…

Le parquet à l’anglaise

Le parquet à l’anglaise est la pose la plus commune et la plus économique. C’est une pose qui se présente sous la forme des lames parallèles de même largeur, mais de longueur variable. Cette pose aléatoire donne des joints irréguliers et permet d’utiliser les coupes en début de ligne suivante.

Le parquet, un élément fort de décoration

Le parquet est une valeur sûre lorsque l’on décide de changer le look de son intérieur. Chic et indémodable, il convient à toutes les pièces de la maison et il se marie avec élégance aussi bien avec un style contemporain que plus classique.

Enfin, choisir une pose plus sophistiquée (en chevron ou à bâtons rompus) donnera à votre intérieur un tout autre cachet :

Le pose en chevrons

Le principe – le parquet en chevrons se distingue par ses lames de la même longueur dont les extrémités sont coupées à 45°. Disposées en diagonale, elles forment un motif en zigzags absolument reconnaissable.

Aspect – Selon son orientation et son exposition, ce décor donne à voir des effets et des nuances différents. Attention à ne pas confondre ce parquet avec son cousin, le parquet à bâtons rompus…

La pose à bâtons rompus

Le principe – La pose à bâtons rompus ressemble beaucoup à la pose en chevrons car il forme lui aussi un motif en zigzag, mais sa coupe se fait cette fois-ci à angle droit.

Aspect – Comme ce parquet est posé avec des lames en angle droit, il a un aspect beaucoup plus géométrique que le parquet en chevrons.

Entre tradition et modernité

La tradition de ces parquets en chevrons et à bâtons rompus, typiques des immeubles haussmanniens, veut qu’ils soient en bois massif et le plus souvent en chêne. Pour autant, il n’est pas interdit pour faire baisser la facture d’utiliser des lames contrecollées.

Suivant l’aspect désiré, c’est à vous ensuite de choisir de le vernir, de le teinter ou de l’huiler. Sachez également que suivant la grandeur de votre pièce, il vous faut choisir des lames de la longueur la plus adéquate, cela va de 40 à 70 cm. Vous pouvez évidemment les coller, mais, là encore, la tradition veut que les lames soient clouées.

Les formes en zigzag de ces parquets en chevrons ou à bâtons rompus permettent aussi de s’amuser en l’installant. Parmi les fantaisies à la mode :

  • Quelques touches de peinture sur certaines lames,
  • Mélange de chevrons en bois et en carrelage,
  • Alternance de lames brutes et de lames vernis

Des idées déco qui vont vous permettre par exemple de délimiter des espaces bien distincts entre la cuisine et la pièce à vivre ou une chambre et la salle de bain parentale.

Du parquet au mur ?

Parmi les grandes tendances du moment, on voit aussi fleurir le parquet en chevrons ou à bâtons rompus sur les murs. Il est désormais très prisé pour confectionner une tête de lit ou habiller les murs d’un salon ou d’une salle de bain. Ambiance scandinave ou campagne chic assurée !

Qu’il s’agisse de la pose en chevrons ou à bâtons rompus, il est préférable de vous faire aider par un professionnel. Dans le cadre de l’aménagement de votre intérieur Les Rénovations Lamblin sauront vous aiguiller vers la meilleure pose pour votre maison ou votre appartement…

 

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire